Background Dirt
Mobile Menu

PRÊTS À VOUS AIDER.

WorkSight Success Stories
POUR STOPPER LES BOGUES, ON PEUT COMPTER SUR LE
SYSTÈME DE DIAGNOSTIC ET DE PROGRAMMATION À DISTANCE

Quand Pascal Brousseau, un représentant, Technologies de soutien aux produits, d’Ottawa, au Canada, a rencontré dernièrement un petit entrepreneur paysagiste, il a eu la chance de corriger une idée fausse au sujet de JDLink™ : « J’entends souvent dire que JDLink est conçu pour les entrepreneurs qui ont de nombreuses machines à l’oeuvre sur un grand territoire, et que ça n’apporte pas grand-chose aux petits propriétaires exploitants, a raconté Pascal. Donc, quand j’ai rencontré ce client, je me suis fait un point d’honneur de lui expliquer que Nortrax peut utiliser les avantages de JDLink pour offrir du soutien à TOUS ses clients, qu’ils aient 100 machines ou une seule. »

Au cours d’une discussion sur les services de déneigement du client, celui-ci a mentionné avoir eu des problèmes avec sa rétrocaveuse 310SL de John Deere. L’hiver, la machine est équipée d’un chasse-neige spécialisé doté d’ailerons repliables hydrauliquement, ce qui permet de modifier la configuration du chasse-neige sans avoir à sortir de la cabine si les conditions l’exigent. Normalement, le conducteur n’a qu’à utiliser son pouce droit pour lancer le système hydraulique. Mais quelque chose clochait.

Ainsi renseigné, Pascal a commencé à vérifier le fonctionnement de divers systèmes de la machine. C’est alors que Daniel Gove, le spécialiste, Surveillance machine, affecté à sa succursale, l’a appelé. « Daniel et moi nous parlons souvent, et il m’a appelé par hasard pendant que je faisais mes tests, a relaté Pascal. J’en ai profité pour lui demander s’il pouvait entrer le numéro de série de la machine dans le système pour voir s’il n’existait pas de mise à jour de logiciel pouvant corriger le problème. »

Avec la complexité grandissante des machines, il arrive qu’un bogue survienne dans le logiciel des ordinateurs de bord. Le Petit Robert de la langue française définit un bogue comme suit : « Défaut d’un logiciel entraînant des anomalies de fonctionnement. » Souvent, John Deere décèle rapidement ces petites erreurs dans le code de programmation et publie une nouvelle version du code. Avant le lancement du système de diagnostic et de programmation à distance exclusif de John Deere, ces bogues ne pouvaient être corrigés que par un technicien d’entretien du concessionnaire ayant branché son ordinateur portable directement sur la machine. Aujourd’hui, grâce à la puissance d’outils tels JDLink et le système de diagnostic à distance, le spécialiste, Surveillance machine, de Nortrax peut envoyer les mises à jour logicielles directement à la machine.

« Daniel a pu rapidement envoyer le logiciel, et j’ai utilisé le système JDLink des machines pour le télécharger sur les ordinateurs de bord, a expliqué Pascal. J’ai pu installer le nouveau logiciel, puis faire quelques tests pour m’assurer que le problème était bien résolu. Je suis ensuite allé dans l’atelier du client pour annoncer la bonne nouvelle ! » Le client a déclaré qu’il était impressionné qu’une chose aussi simple qu’un abonnement à JDLink lui donne accès à des employés de Nortrax talentueux comme Pascal et Daniel, ainsi qu’à tout un éventail de solutions.